Safran porte plainte pour diffamation contre des opposants kényans

Attaquée pendant des mois au Kenya, le groupe français Safran se défend. Sa filiale Idemia, qui a fourni l’outil technologique pour enregistrer les électeurs et transmettre les résultats des élections kényanes en août et octobre dernier, a porté plainte mi-avril devant la justice kényane. La société accuse les principaux leaders de la coalition d’opposition Nasa ainsi que plusieurs médias de diffamation.

Source: Safran porte plainte pour diffamation contre des opposants kényans