Guinée : 174 millions d’euros de la France pour l’après Ebola

Selon nos confrères d’Afrik.com, la France va allouer 174 millions d’euros à la Guinée, afin d’aider ce pays à renforcer son système de santé après l’épidémie causée par le virus Ebola.

Alors que le virus Ebola continue de faire des victimes en Guinée, la France a décidé de venir en aide à ce pays d’Afrique de l’Ouest ravagé, depuis décembre 2013, par ce virus épidémique. Elle va consacrer 174 millions d’euros à la Guinée, pour aider notamment au renforcement du système de santé après l’épidémie du virus Ebola en Afrique de l’Ouest, a annoncé, ce jeudi, une source officielle.

Une annonce qui a été faite au cours de la conférence « Ebola, retour d’expérience » organisée à Paris, qui rassemblait de nombreux personnels ayant pris part à la lutte contre cette épidémie sans précédent. « A la demande de la Guinée, la France va consacrer 174 millions d’euros au renforcement des systèmes de santé, au soutien à l’éducation et la formation, à l’accès à l’eau et à l’électricité, et à la relance économique », a annoncé la Secrétaire d’Etat chargée du développement et à la Francophonie, Brigitte Girardin.

Ebola toujours présente

Vendredi 16 octobre 2015, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que deux personnes ont été contaminées par le virus hémorragique, deux semaines après le dernier cas confirmé. Une nouvelle qui plonge la pays dans la peur d’une nouvelle épidémie. L’un des cas concerne la ville de Forecariah et est lié à un ancien malade infecté par le virus. L’autre cas est apparu à Conakry, la capitale de la Guinée, loin d’être déclarée exempte du virus par l’OMS.

La Guinée a été, avec la Sierra Leone et le Liberia, l’un des pays les plus affectés par l’épidémie apparue fin décembre 2013. Le virus a fait 11 300 morts sur plus de 28 400 cas recensés, à 99% dans ces trois pays, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).