Le président gabonais, Ali Bongo lors de son discours à la nation du 31 decembre dernier avait annoncé en directe de la première chaine neuf mesures prioritaires qui devait être visible aujourd’hui.

Pour atteindre cette objectif, le chef de l’Etat gabonais a instruit le gouvernement de faire preuve d’éfficacité, d’innovation et de créativité dans la mise en oeuvre de ces actions qui ont pour alternative répondre aux besoin de la population.

Ces mesures du président comprennent un ensemble de volet essentiels à savoir : dans le secteur de la santé, l’économie, le social, l’éducation et l’emploi.

Pour le volet santé, la mesure concernent la gratuité des frais d’accouchement dans les structures publiques sur toute l’étendue du territoire national ;

Aussi la mise en place d’un réseau de cliniques mobiles dans chacun des provinces.

Dans le secteur économique, il s’agit de la création d’un fonds d’initiative départementale (FID) dans chacun des 48 départements du pays afin de financer les projets de developpement et offrir à chaque département plus d’autonomie (1 milliard de F CFA par département.

Sur plan social, la mesure concerne, l’installation de 5000 lampadaires solaires photovoltaïques dans les zones rurales présentant une insuffisance en matière d’éclairage public;

Puis de l’installation de 925 puits équipés de pompe à eau dans les regroumements de villages recensés sur le territoire national.

s’agissant de l’éducation, le président a faire référence à la dotation de salles informatiques avec 30 ordinateurs disposant d’un connexion internet de qualité pour 94 écoles du secondaire;

Un vaste plan de rénovation de 92 écoles primaires de la capitale, Libreville et 697 écoles dans les neuf provinces;

Et la fourniture de 80 000 tables-bancs pour l’ensemble des établissements scolaires du pays.

Enfin dans le domaine de l’emploi et la jeunesse, le chef de l’Etat a parlé de l’exonération temporaire de cotisations sociales pour toute création nette d’emploi.