Politique

Gabon : une ministre contrainte de démissionner en raison des enquêtes judiciaires dans lesquelles elle est citée.

Gabon : une ministre contrainte de démissionner en raison des enquêtes judiciaires dans lesquelles elle est citée.

Irène Patricia Boussamba, qui a démissionné du gouvernement gabonais. © Profil Facebook d’Irène Patricia Boussamba

Au Gabon, Irène Patricia Boussamba, nouvellement, Proposée au poste de ministre déléguée auprès du ministre du Budget et des Comptes publics, a été obligé de quitter le gouvernement, en raison des enquêtes lancées contre l’ancien ministre Magloire Nambia, dont elle a été la collaboratrice

Le nom d’Irène Patricia Boussamba apparait dans l’opération mains propres dénommée « Mamba ». L’alerte a été donnée dans les réseaux sociaux et le gouvernement n’a pas tergiversé.

Selon nos sources, elle aurait été forcée de démissionner par le Premier ministre qui aurait découvert que la jeune femme était citée dans une vaste affaire de détournement des biens publics dont l’acteur principal est Guido Santullo.

La jeune Irène n’a même pas participé au premier conseil des ministres, de vendredi 25 août dernier, du gouvernement Emmanuel Issoze Ngondet II.

Magloire Ngambia est actuellement en détention pour détournement de fonds publics dans le cadre de l’opération « mains propres » Mamba, Irène Patricia Boussamba serait soupçonnée d’avoir bénéficié des mêmes largesses. Elle a déjà été entendue par les enquêteurs dans la même affaire, liée à l’homme d’affaires italien Guido Santullo, patron du groupe de BTP Sericom, soupçonné d’avoir corrompu des hauts responsables politiques gabonais.

Politique

Afriquereview.com est journal d'information indépendant de référence sur l'actualité africaine, économie, politique, société, culture, sport,

Copyright © 2014 AfriqueReview par PAO Sprint