Justice

Au Gabon, la justice met en prison cinq gérants de Foberd-Gabon  

Au Gabon, la justice met en prison cinq gérants de Foberd-Gabon  

Le showroom de Foberd-Gabon à la Zone industrielle d’Oloumi (Libreville). | DR

L’affaire Guido Santullo, du nom de l’homme d’affaire Italo-franco-guinéen en bisbille avec l’Etat gabonais, n’a pas fini de livrer ces zones d’ombres, aujourd’hui, le tour est revenu au Groupe Foberd-Gabon d’être extirpé de l’obscurité de cette affaire de livraison illégale de ciment.

La justice gabonaise, par le juge d’instruction a en effet décidé de placer cinq gérants de Foberd-Gabon en prison, dans le cadre d’une affaire d’importation illégale et livraison frauduleuse de 20.000 tonnes de ciment.

Foberd-Gabon, implanté dans plusieurs secteurs au Gabon, notamment dans la commercialisation des matériaux de construction. 

Des perquisitions au siège social et au dépôt de Foberd-Gabon à Libreville ont révélé l’existence d’une filière ayant facilité le processus, Florentin Takougoum aurais reconnu avoir commandé à Santullo 20.000 tonnes de ciment d’une valeur  de 470 millions de francs

Louis Bertrand Ntene, reconnait avoir dissimulé des informations fiscales et comptables dans des disques et enfin Foukou Mbah, lui, il reconnait avoir soustrait des documents compromettants

Justice

Afriquereview.com est journal d'information indépendant de référence sur l'actualité africaine, économie, politique, société, culture, sport,

Copyright © 2014 AfriqueReview par PAO Sprint