Au Sénégal, près de 30 ans après leur déportation, les réfugiés mauritaniens continuent de demander le droit de rentrer au pays. Estimés par leurs représentants à environ 35 000 hommes, femmes et enfants, ils ont commémoré cette semaine les événements de 1989, lorsqu’en plein différend sénégalo-mauritanien, Nouakchott profite du chaos général pour déporter environ 60 000 de ses propres citoyens vers le Sénégal et le Mali.

Source: Sénégal: des exilés mauritaniens réclament le droit de rentrer chez eux