A la une

Education : détournement de crédits

Education : détournement de crédits

Une récente tournée d’inspection du contrôleur budgétaire de l’Estuaire, Koumba Koumba dans les établissements scolaires a laissé pantois les responsables du Service Fait du ministère du budget, chargés de vérifier l’utilisation des subventions de fonctionnement accordées chaque année aux écoles par l’Etat.

 

Pour permettre aux enseignants d’accomplir efficacement leurs missions, l’Etat met chaque année à la disposition des chefs d’établissements des crédits de fonctionnement, en vue de la dotation en matériel didactique. Entres, équerres, compas, boîtes de craies, registres d’appel et règles, Une initiative louable. Mais seulement certains chefs d’établissement véreux font des arrangements bizarres avec les fournisseurs. Ce qui selon le contrôleur budgétaire de l’Estuaire, Koumba Koumba, rend l’aide de l’Etat en faveur de l’éducation inefficace.

‘’L’Etat équipe chaque année les établissements scolaires en matériel didactique, mais l’aide publique est malheureusement détournée à cause des arrangements bizarres entre les fournisseurs et les chefs d’établissements’’, a déclaré le contrôleur budgétaire de l’Estuaire, au terme d’une tournée d’inspection qu’il vient de boucler dans les écoles.

‘’Certains fournisseurs après nos missions de contrôle repartent au sein des établissements scolaires récupérer le matériel livré, avec la complicité des chefs d’établissement. Certains directeurs d’écoles demandent souvent des livraisons anticipées afin d’échapper au contrôle des responsables du Service Fait. Ce qui nous empêche de vérifier la qualité et la quantité du matériel livré. D’autres organisent des vols au sein de leurs écoles’’, a dénoncé M. Koumba Koumba, qui a invité les responsables des syndicats de l’Education nationale à se joindre au combat que son service mène, afin de s’assurer que chaque francs que l’Etat décaisse pour l’amélioration des conditions d’études et des travail des apprenants et des enseignants soit judicieusement utilisé. Il a sollicité aussi l’implication des forces de l’ordre et de sécurité, afin de démasquer les auteurs des actes de vol qui sont régulièrement perpétrés au sein des établissements scolaires.

M. Koumba Koumba et son équipe entendent augmenter la pression sur les administrateurs de crédits et les fournisseurs, afin que les moyens déployés par l’Etat en vue d’offrir une éducation de qualité aux jeunes Gabonais ne soient plus détournés par ceux ‘’qui n’aiment ni la jeunesse ni la nation’’.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Click to add a comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A la une

Afriquereview.com est journal d'information indépendant de référence sur l'actualité africaine, économie, politique, société, culture, sport,

Copyright © 2014 AfriqueReview par PAO Sprint