A la une

Cameroun : Dschang veut son Ens

Cameroun : Dschang veut son Ens

Universite-de-Dschang1-466x350Doléance. Alors que l’université n’a toujours pas eu la faculté de médecine demandée depuis dix ans.La célébration de l’an 32 du renouveau n’a pas fait courir grand monde, dans l’après-midi du 6 novembre 2014, à Dschang. De nombreuses plaques des organes de base étaient couchées à même le sol, faute de militants pour les porter. Même des cadres du parti du flambeau, sur qui repose généralement l’animation de la section étaient absents. 

 

Baudelaire Donfack, le maire de la commune, Momo Kenfac, le président de la section Rdpc Menoua centre, le député Placide Nguefack, … n’ont pas été aperçus sur la place des fêtes, pour « cause de voyage à l’étranger », ont expliqué les orateurs.

Devant une poignée d’étudiants, des groupes de danse invités et quelques affidés, les orateurs du jour ont déroulé le chapelet des grandes réalisations du renouveau dans leur circonscription. Cependant et c’est devenu une habitude, Jacques Bipele Kemfeudia, le président de l’Ojrdpc, Emile Temgoua, le premier adjoint au maire ainsi que le vice-président de section, Dieudonné Nguimfack n’ont pas manqué l’occasion de rappeler une vieille doléance: la transformation de la filière médicale de l’Université de Dschang en faculté de pharmacie, de médecine et des sciences biomédicales. 

Anaclet Fomethe, le recteur de cette institution a fait valoir la qualité de la formation dispensée dans son université, en informant le public que 30 sur les 50 admis au concours national d’admission en 4ème année d’études médicales étaient leurs produits.

Alors que cette demande date de 2004 et qu’elle attend toujours la décision salutaire de Yaoundé, les militants Rdpc de Dschang refusent d’avoir la seule université d’Etat qui n’ouvre pas les portes de la fonction publique. Ils veulent maintenant aussi une école normale supérieure, une école supérieure des mines, « la construction des bretelles abandonnées de la route Melong – Santchou, suite à une inauguration précipitée », l’exploitation de la bauxite de Fongo Tongo et la construction de la route Dschang – Fontem, dans le Sud Ouest.

 

Source : Africapresse

 

Click to add a comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A la une

Afriquereview.com est journal d'information indépendant de référence sur l'actualité africaine, économie, politique, société, culture, sport,

Copyright © 2014 AfriqueReview par PAO Sprint